Vendu

JOUET ANCIEN CR AUTOBUS PARISIEN DE DION BOUTON 1923

799.00 

Jouet ancien CR Charles Rossignol Autobus Parisien Renault en tole mécanique L 21cm Produit en France Vers 1923 Par Arts Toys and Design

VENDU

Description

Jouet ancien CR Charles Rossignol Made in France référence 977 Autobus Parisien en tole lithographiée roues peintes type DE DION BOUTON Ligne Opera Bastille avec conducteur gris L 21 cm produit vers 1923. Mécanique , fonctionne. Dans un bon état d’origine, comme souvent chez CR la peinture des roues est de médiocre qualité.

Jacques Charles Rossignol est un manufacturier et philantrope, fabricant de jouets, né à Neufchef en 1839 et mort à Paris en 1889..Charles Rossignol, est l’auteur de découvertes dont le stylographe et le sommier à ressorts. Dès 1868, confronté à l’ingratitude des adultes, il s’engouffre dans le monde merveilleux des jouets où il imagine notamment, pour les enfants, la reproduction fidèle de modèles originaux et leur assemblage par agrafage. Ses créations participent au succès de la Manufacture de jouets C.R et, rapidement ses concurrents l’imitent. A l’esprit inventif de Charles Rossignol vient se greffer l’esprit fantaisiste de Charles Roitel. Ce qui vaut à des générations de fillettes et de garçonnets de posséder des jouets parfois bien bizarres. C’est ainsi que pendant 94 ans sont réalisés des millions de petits automates, attelages hippomobiles, aéroplanes, bateaux, tramways, chemins de fer, jouets de plage, jouets de quat’sous ou penny-toys, jouets musicaux, automobiles civiles, militaires, de sport et utilitaires, camions de pompiers, autobus et ambulances. »
Installée à Paris, 110 avenue de la République, C.R va inventer de nouvelles techniques qui vont démocratiser le jouet. L’agrafage tout d’abord, qui va remplacer l’assemblage par soudure. Ce système permet au fils de Charles Rossignol, en 1888, de réduire les frais de main d’œuvre, le rabattage des languettes se faisant automatiquement à l’aide de machines.Autre progrès, pour éliminer les odeurs de peinture nuisibles, il applique le principe de décoration par procédé d’impression lithographique, ce procédé ne fût pas créé par lui mais il en acquit le brevet.
Vers 1930, la raison sociale change et devient « Roitel, Rossignol & Cie ». L’après-guerre sera plus difficile à négocier, le jouet en tôle devenant rapidement obsolète, la firme fermera ses portes en 1962.